POCKETMASTER musique lowtech, chiptune & punk

English version

En 2005 le duo Suisse, CUBE-C et EMIGLIO LASER démarrent POCKETMASTER, un groupe de chiptune lowtech. Ils s’auto produisent pendant des années, sortent 2 EP et un CD, fréquentent festivals, événements et autres microparties. En 2010 c’est sous le label Daheardit Records que sort l’album Residue pour le plus grand plaisir de nos oreilles.

Vous pouvez créer de l’art et du beau à l’aide d’un ordinateur. — Hackers: Heroes of the Computer Revolution

Chiptune? Lowtech? Le groupe utilise les capacités musicales des circuits audio d’anciennes consoles, micro ordinateurs et autres synthétiseurs. Leurs instruments de prédilection sont la Gameboy classique et le MOS Technology SID issue de la gamme Commodore (popularisé par le C64). Les sons sont exploités directement en sortie des machines. Ils ne sont ni samplés ni retravaillés mais mixés avec d’autres sons, d’autres samples. La machine est un instrument et leurs lives témoignent de leurs réelles performances musicales.

Passionnés, explorateurs et bidouilleurs de sons, ils repoussent les limites, tordent, extraient, arrangent pour nous composer des mélodies enivrantes aux sonorités familières.

image0

CUBE-C & EMIGLIO, merci d’avoir accepter de faire cette interview. Comment peut-on présenter POCKETMASTER pour quelqu’un qui ne connaîtrait pas du tout le milieu de la chiptune?

emiglio laser: pocketmaster produit de la musique à l’aide de puces audios des vieux ordinateurs. A l’époque ou les ordinateurs étaient lents et leur espace mémoire limité, ils étaient équipés avec des puces sonores spéciales, qui s’utilisaient comme des synthétiseurs. Ainsi, chaque ordinateur ou console de jeux vidéo a un son qui lui est propre. Les racines de notre musique se trouvent dans la musique de jeux vidéo classique, le punk, ainsi que la micromusic et la scène chiptune.

Et pour le connaisseur?

cube-c: SID, Gameboy, YM2149 et rock’n’roll

Quels sont les catégories, les différents mouvements de chiptune? POCKETMASTER se situe où dans cette famille?

cube-c: Nous sommes conscients qu’il existe des styles différents sur la scène chiptune / micromusic, mais nous n’aimons pas catégoriser notre musique de cette façon. Nous voulons faire notre musique sans nous soucier des genres et des conventions liés à la micromusic / chitptune.

Qu’est ce qui vous a poussé à démarrer ce projet?

emiglio laser: Ayant grandi avec les sons des C64, Atari ST, Amiga, Gameboy, j’ai toujours aimé ce son. Enfant, j’enregistrais des cassettes de mes compositeurs de musiques de jeux préférés comme Chris Huelsbeck, Martin Galway et Rob Hubbard. Je ne pouvais pas m’arrêter de les écouter. Après d’autres projets musicaux dans le domaine du punk, du chant et de la composition nous sommes arrivés à micromusic.net. Ayant vu des concerts de groupes comme Egotronic, Plemo ou dropdabomb, nous étions convaincus que la chiptune ou la micromusic pouvait aussi fonctionner en musique live. Cube-c a commencé à séquencer la musique en solo et j’ai rejoint le projet un peu plus tard.

cube-c: Pareil pour moi. J’ai grandi avec des ordinateurs chez moi, j’adorais les bips et les blops qui sortaient de ces machines. Des années plus tard, j’ai commencé par jouer avec des émulateurs pour retrouver cette vieille sensation de gameplay et j’en suis venu à bricoler avec les trackers. Puis ce fût la rencontre avec la micromusic. J’ai réalisé que c’était le son que j’avais toujours cherché, celui que je voulais produire par moi-même.

En créant POCKETMASTER, quel était votre but ? (la production, le live, l’expérimentation…?)

emiglio laser: En premier lieu, il s’agissait de prendre du plaisir à créer la musique que nous aimons écouter. Tout le reste est arrivé à partir du réseau micromusic et l’acceuil de notre musique sur Internet. Nous avons reçu des demandes pour jouer en live et on a continué.

Quelles sont vos sources d’inspiration?

cube-c: La vie de tous les jours, les nouvelles, écouter plein de styles de musique différents, les films

Emiglio laser: … et la folie quotidienne à la télévision

Quels artistes ou musiques écoutez-vous?

cube-c: En ce moment, je suis à fond dans l’Hellbilly (par exemple Hank III, Joe Buck Yourself) cela est aussi une grande source d’inspiration pour moi, aussi Motörhead, des trucs de chanteur/compositeur et la micromusic bien sûr.

emiglio laser: La musique alternative de Radiohead à Johnny Cash, l’électronique de The Residents à Eskmo, la chiptune comme Sputnik Booster, Meneo, Goto80 ou Dropdabomb / Stu. Mais aussi la musique classique ou tout ce qui me semble intéressant.

La chiptune prend racine dans la demoscene et est de plus en plus présente dans l’électro mainstream. Comment voyez vous le futur de la chiptune?

emiglio laser: Nous pensons que la chiptune “ordinaire” restera d’un intérêt confidentiel. Pour la plupart des gens le son est trop limité et trop scratchy pour leurs oreilles (ndt: comme le son produit par le geste qui modifie la lecture d’un disque vinyle). Par ailleurs je suis assez surpris de l’accueil positif, particulièrement des jeunes qui ne savent pas ce qu’est un Commodore 64 ou ou une Gameboy Classique. | Même si dans la production actuelle vous pouvez entendre des morceaux à la sauce chiptune, elle est plutôt utilisé comme une source sonore parmi d’autres.

Pouvez vous nous décrire la manière dont vous travaillez? Comment naît une musique?

emiglio laser: Nous venons de changer légèrement notre équipement. Généralement nous commençons avec des motifs sur LSDJ, nous les enregistrons et les arrangeons dans Cubase. Ensuite, nous ajoutons les pistes depuis nos MIDIbox SID et d’autres synthés. Si la chanson est sur un thème particulier, nous cherchons des échantillons de voix dans des films ou sur youtube. En fait j’ai des gigaoctets remplis d’échantillons de films. Chaque fois que je regarde un film à la maison, je repère toutes les scènes que je pourrais utiliser en échantillonnage.

Quelles contraintes vous imposez vous lors de la création d’un morceau? (matériel, technique, composition, style, …)

emiglio laser: Parce que nous venons d’élargir notre matériel récemment, nous n’avons toujours pas défini de nouvelles contraintes pour les futurs morceaux. Sur les réalisations précédentes c’était percussions et échantillonnage de voix sur ordinateur ou MPC-1000, une Gameboy avec LSDJ et une MIDIbox SID avec quatre SID. C’est l’équipement que nous pouvons transporter, lorsque nos voyageons en train pour un concert. Je n’aime pas le reverb et beaucoup d’autres effets que l’on trouve dans la chipmusic. Le son doit être clair et croquant. Oh, le plus important: jusqu’à présent 3 minutes c’est bien assez pour un morceau.

Vous utilisez les sorties directes de vos instruments, comment travaillez vous les autres sons?

emiglio laser: Les autres sons proviennent de Propellerhead Reason et Cubase depuis l’ordinateur.

Quels sont les différences entre jouer un morceau pour l’enregistrement et le jouer en live?

emiglio laser: Pour le moment aucune différence. Nous conservons à l’esprit la performance du live lorsque nous composons une piste.

Lors de vos lives, pratiquez-vous le VJing?

emiglio laser: Pas par nous-mêmes.

cube-c: Parfois, nous avons eu le plaisir d’avoir en live des performances visuelles par les c-men.

Vous composez à partir de machines qui sont aussi très appréciées des rétro-gamers. Etes vous aussi des joueurs? Sur quels jeux jouez vous ?

emiglio laser: Par le passé, j’étais joueur, je jouais à tous les genres de jeux. J’ai adoré surtout les jeux de course. Aujourd’hui, je n’ai plus beaucoup le temps, mais je possède encore une 3DS et une PS Vita avec quelques jeux. Aussi je continue de jouer de temps en temps à Mission Impossible sur C64 et tous les deux ou trois ans je me refais Secrets of the Monkey Islands.

cube-c: Mes préférés depuis toujours sont les Super Mario Bros. Sur NES, Space Taxi, Giana Sisters et Kennedy Airport sur C64, GTA et Gran Turismo sur PS2.

Avez vous assemblé votre Midibox SID? Construisez-vous des instuments? Par circuit bending?

cube-c: Oui, nous avons construit notre Midiboxes SID (V1 et V2) nous-mêmes. Nous avons acheté les kits matériels et on a passé un pur moment de bonheur à souder :). Je n’ai qu’une connaissance de base en électronique (je peux lire des schémas et nommer les parties :)), du coup je me suis vraiment senti bien après avoir terminé ma première MIDIbox SID fonctionnelle. Thorsten Klose fait un super boulot dans la conception de cette bête.

Malheureusement, nous n’avons aucune expérience dans le circuit bending. Ce serait super, mais je pense que cela demanderait trop de temps pour ce mettre vraiment dedans.

Détourner des circuits audios, des sons, créer des instruments, peut on considérer que les artistes de chiptune ont une démarche de hacker?

cube-c: À mon avis, oui, certainement. Peut-être que certains aspects sont différents au sens strict de la définition donnée dans l’article lié, mais pour moi personnellement, le hacking c’est utiliser la technologie de façon créative et c’est ce que les artistes chiptune font.

En dehors de la musique, quel sont vos configurations matériels et logiciels?

emiglio laser: Actuellement un tout nouveau Macbook pro, OSX 10.8, MOTU Ultralitemk3, Cubase 7, Native Instruments Komplete. Anciennement un HP-Notebook, Tascam US-428, Cubase SX2, Reason.

cube-c: Asus Laptop, Tascam US-144, Cubase 7.

Vous partagez votre musique sous licence Creative Commons, quel est votre opinion sur le mouvement de la culture libre?

emiglio laser: À mon avis, toute production culturel doit être rendue accessible pour tous, parce que les racines de n’importe quelle création se trouve dans la société dans laquelle vie l’auteur. Je ne crois pas vraiment à cette notion de «génie». Cela étant dit, un artiste doit payer ses factures et gagner de l’argent pour la prochaine production. Je n’ai aucune solution à ce problème, mais je pense qu’il doit être résolu par la société non par le consommateur.

cube-c: Entièrement d’accord.

Quel est votre morceau le plus populaire? Celui que vous aimez le plus jouer?

cube-c: Le plus populaire? Je ne sais pas, mais en concert, j’aime jouer “infected”.

emiglio laser: Certains disent “information remix

Play the game” évoque Le Prisonnier, une série à fort message politique, portez vous un message politique à travers votre démarche artistique?

emiglio laser: Cool! En fait, je ne m’attends pas à ce que quelqu’un reconnaisse les échantillons des films. Ils doivent faire sens, peu importe si vous les reconnaissez ou pas. Les échantillons devraient essentiellement soutenir l’ambiance prévue pour la piste, ils sont souvent ironique. Il n’y a donc pas de message politique précis sur les morceaux. Je suis à gauche de l’échiquier politique, mais aussi libérale. Je ne veux pas dire aux gens, ce qu’ils ont à faire.

Pouvez-vous nous traduire les paroles du début d‘“Unsynthetisch”?

cube-c: “À mon avis, tout cela n’est vraiment pas synthétique”“

D’où vient cette voie à la James Earl Jones dans “Come to nothing” @2:26?

emiglio laser: C’est un échantillon du fil “Zardoz“.

The gun is good, penis is evil.

Regardez http://www.youtube.com/watch?v=YOROvO2fxTc

IT-Crowd est elle définitivement la meilleure série de tout les temps? Quelle est votre scène préférée?

cube-c: La scène “have you tried to turn it off and on again” du début du premier épisode / saison 01 est anthologique. Et aussi il y a Moss et l’incendie http://www.youtube.com/watch?v=1EBfxjSFAxQ :)

Je délire ou le démarrage de “Robot World” m’évoque Blade Runner ou la musique industrielle de Chu Ishikawa (Tetsuo, Tokyo Fist …)?

cube-c: Je ne connaissais pas ce titre (ton lien). Mais tu as raison, ça sonne de la même façon. Mon intention dans “Robot World” était de restituer l’ambiance sonore d’une usine avec le son monotone mécanique au début.

Avez-vous expérimentez d’autres styles musicaux?

emiglio laser: Oui, étant enfant, je suis passé par toutes les leçons de piano habituelles. Plus tard, j’ai joué dans un projet expérimental de chanteur/auteur-compositeur.

cube-c: Adolescent, j’avais l’habitude de jouer de la basse dans un groupe punk et, ensemble, avec Emiglio laser dans un projet de chanteur/auteur-compositeur.

Votre dernier morceau atomic est sorti en 2011, bientôt d’autres morceaux, un nouvel album?

emiglio laser: En ce moment nous écrivons de nouvelles chansons. Mais ça va prendre du temps. Il n’y a pas de date arrêtée, mais nous espérons sortir un EP au moins cette année.

En France, où peut on vous découvrir en live?

cube-c: Difficile pour l’instant :). Peut-être y aura t il une occasion de jouer à nouveau sur Paris. Nous avons vraiment apprécié le show la dernière fois.

Rock to the beat! 2013-01-13

POCKETMASTER

image7