Plutôt “Quel avenir pour les utilisateurs?”

L’utilisateur est de plus en plus dépouillé de son autonomie.

La centralisation c’est le modèle économique que les entreprises affectionnent. L’utilisateur est dépossédé de sa singularité, formaté, normalisé dans ses usages, ses services et aussi son matériel. Les possibilités de comprendre, ouvrir, personnaliser, modifier, détourner disparaissent voir deviennent illégales.

D’utilisateur à consommateur, de consommateur à produit.

Les entreprises contrôlent cette transformation de l’utilisateur via le logiciel et le matériel. Les usages sont captés et balisés, les données exportées et analysées, les faits et gestes exploités et enregistrés. Tous cela est bien vendu, a renfort de marketing, de communication, de design et de facilité d’usage.

Bien sûr ce meilleur des mondes est vendu dans le cadre d’abonnements très rentables et encadrés par des clauses juridiques abusives.

Une autre voie est disponible, l’ancienne voie, celle des origines ou la technologie est contrôlée par ses utilisateurs.

He who controls the spice controls the universe. ― Frank Herbert, Dune

Quelques exemples ces derniers temps:
http://www.numerama.com/magazine/24788-dell-prepare-un-mini-pc-de-la-taille-d-une-cle-usb.html
http://www.itworld.com/print/336030 (via slashdot)