Illustration

PRISM: l’Internet, la surveillance

C’est connu, mais maintenant c’est reconnu: Microsoft, Google, Yahoo!, Facebook, PalTalk, Facebook, Skype, AOL, YouTube, Apple et autres opérateurs ménagent des accès directs aux données de leurs utilisateurs, au profit du FBI et de la NSA [1] [2] [3]. Depuis 6 ans et avec un budget de 20M$ par an, un beau portail permet aux agents de faire des requêtes, de cibler, de compiler et de recouper les données personnelles. Toutes les communications sont concernées, le monde est concerné.

Edward Snowden [5] [6], est le lanceur d’alerte qui va peut être permettre une prise conscience massive d’utilisateurs de l’Internet. Peut être, avant d’utiliser un service ou de s’enregistrer, se poseront-ils de bonnes questions [7] [8] [9] [10]. En tous les cas ils ne les utiliseront plus sans y penser.

  1. http://www.numerama.com/magazine/26171-prism-la-nsa-a-acces-aux-donnees-de-tous-les-geants-du-web.html
  2. http://www.numerama.com/magazine/26194-prism-nsa-un-scandale-aussi-dans-les-raisons-du-secret.html
  3. http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=15655
  4. http://www.framablog.org/index.php/post/2013/06/07/geektionnerd-prism-nsa
  5. http://www.numerama.com/magazine/26195-nsa-edward-snowden-l-auteur-des-revelations-fuit-les-etats-unis.html
  6. http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=15669
  7. http://geexxx.fr/2013/06/07/reprenez-vos-donnees-en-main/
  8. http://tuxicoman.jesuislibre.net/2013/06/prism-et-lauto-hebergement.html
  9. http://www.bortzmeyer.org/presence-en-ligne.html
  10. http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2011/10/06/comment-contourner-la-censure-sur-internet-2/

A lire, cette Lettre ouverte à ceux qui n’ont rien à cacher [1].
Via l’émission source [2].

  1. http://www.internetactu.net/2010/05/21/lettre-ouverte-a-ceux-qui-nont-rien-a-cacher/
  2. http://src.radiocampus.be/

Google Glass : diktat publicitaire et violation de l’espace public

Si, il y a un an, on nous avait dit que les avancées de la technologie grand public seraient aussi terrifiantes, nous n’aurions pas hésité à répondre que l’utilisateur déterminait la manière dont était utilisé l’objet. Nous aurions dit qu’il ne fallait pas avoir peur de la technique dans la mesure où elle restait contrôlable, nous aurions avancé que seul l’emballement déraisonné des machines était à craindre, phénomène qui n’arrivait finalement pas si souvent que cela – et encore moins avec les technologies du quotidien. Hélas. Tout ça, c’était avant Google Glass.

  1. http://ragemag.fr/google-glass-diktat-publicitaire-a-violatio-de-lespace-public-22839/
  2. http://sametmax.com/non-aux-google-glasses/

Pour se détendre

  1. http://www.nikopik.com/2013/03/la-video-qui-decrit-combien-les-fournisseurs-dacces-a-internet-se-moquent-de-nous.html
  2. http://identi.ca/notice/100397624
  3. http://www.wired.com/gamelife/2013/05/xbox-one-gaming/
  4. http://www.wall-mag.com/2013/05/des-films-hollywoodiens-resumes-en-un-dessin-anime-dune-minute/