Illustration

Le terme “hacker” est très présent ces derniers temps comme il le fût à une certaine époque, mais pas pour les mêmes raisons. Longtemps il est resté péjoratif, caricaturé, mais surtout complètement mal compris ou volontairement mal interprété par les médias, donc mal compris du public.

Dans les pas du terme “geek” qui, aujourd’hui, est devenu une qualité et un signe de reconnaissance, “hacker” est il le prochain à intégrer le language commun?
Et comble de la popularité, le monde de la pub? Argh’ ^^

Une grosse vague a touché les films et les séries TV de ces dernières années avec toujours de la caricature, mais en offrant une image retournée, positive [réf. nécessaire].

Au delà d’Internet et de son rapport profond avec le terme, des livres sortent (enfin!) 1 et des émissions sont diffusées à heure de grande écoute (bravo à l’équipe du Vinvinteur 2). Leur particularité, c’est d’aborder la notion de “hacker” avec intelligence, c’est à dire dans toute sa complexité et sa multitude.

Au temps d’avant, la définition était apportée via une parole verticale, celle des “sages” qui définissent les mots dans les dictionnaires (peut-être en fonction des occurrences télévisuelles):

hacker: Nom masculin singulier (informatique) (mot anglais) pirate de logiciel ou d’Internet.

Point.
Clair et net.
Manque peut être: dangereux, délinquant, irresponsable, voir boutonneux?
Non, laisses cela à la finesse des adjectifs!
Réglé.
Oui, 6 lettres, mot compte triple.
Prochain mot stp.
 ‘Cyberdélinquant’…

Une génération de journalistes, conscients des enjeux technologiques, philosophiques, éthiques et politiques libèrent les paroles, nous présentent des témoignages, nous racontent les histoires du passé et du présent, nous parlent des évolutions, des différentes notions et des champs d’applications. En ayant compris que ce simple mot peut avoir une action majeure sur la société, ils nous accompagnent dans notre réflexion.

L’œuvre accomplie, se retirer, c’est cela la Voie du Ciel.
— Lao-Tseu, Tao Te King I IX 5.

Le tour de la question ne sera jamais résolu et c’est un fait, un nombre indéfini de hackers ne seront jamais soumis à l’observation 3; soit par volonté soit par ignorance de leur propre état. Les plus visibles seront celles et ceux qui auront laissé une empreinte (Über) ou ceux qui portent des convictions et veulent les relayer (hacktivistes) 4.

Dorénavant pas de définition claire, évidente, définitive, mais de multiples de facettes toutes plus justes (et justifiées) les unes que les autres.
Opposée à l’affirmation, aujourd’hui, c’est une question qui remplace la définition:

hacker: Qu’est ce qui, pour toi, défini ce mot?


  1. http://www.f.0x2501.org/b/2013/130324/ 

  2. http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2013/04/07/ne-dites-pas-a-ma-mere-que-je-suis-un-hacker-elle-me-croit-blogueur-au-monde-fr-reporter-au-vinvinteur/ 

  3. http://reflets.info/de-quoi-hacker-est-il-le-nom/ 

  4. http://reflets.info/hackers-hacktivistes-de-simples-agents-du-chaos/